© 2016, créé par Florence.D

Téléphone : 

+33144092180

 

​Adresse : 

23 rue Auguste Vacquerie, Paris 75116

Mail :

Voici quelques unes des vies d'enfants que nous avons envie de partager avec vous ; et qu'un parrainage permettrait de scolariser durablement. 

Johnson L.

 

Johnson L a 4 ans et elle est originaire du village de Naubise, se trouvant à 2h à pieds de la route principale. Cette petite communauté de 20 foyers appartient à la caste Tamang, dont un bon nombre des membres sont alcooliques. Au sein de cette communauté, il est traditionnel de boire du vin fait maison, et ce dès le matin. Cette situation engendre de manière très courante de sérieux problèmes de violence domestique. Ainsi le père de Johnson s'en prenait régulièrement à sa mère, elle même souffrant d'un retard mental. La situation a interpellé des cousins de la famille, qui ont pris Johnson sous leur aile et s'en occupent comme de leur fille malgré leur cruel manque de moyens. Elle habite maintenant à Darke, un hameau situé à 4 km de l'école. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MAKHAMALI L

 

Makhamali L a 15 ans, elle est en 9ème année à la "Superb Catalyst Academy", école qu'elle fréquente depuis 10 ans.
Habitant à 5 kilomètres de l'école, elle marche une demi-heure le matin pour rejoindre l'arrêt de bus le plus proche de chez elle.
Sa maison ayant été détruite par le dernier tremblement de terre, un abris préfabriqué loge ses 2 mères (Issues des deux mariages de son père), ce dernier à l'heure actuelle paralysé et inapte au travail, ainsi que ses deux frères. Bien que l'athmosphère familliale soit saine, la maladie du père a entraîné toute la famille dans la précarité.
Makhamali a des problèmes occulaires constants  et non diagnostiqués qui la font souffrir. 

 

 

BISHAL R.

 

Il a 13 ans et fréquente l’école depuis 7 ans sans jamais se décourager de ses heures de transport matin et soir dont deux fois 45 minutes de marche pour aller jusqu’à l’arrêt du bus de l’école.

Au contraire, assoiffé de sciences, il rêve de devenir docteur même s’il vit dans une extrême pauvreté au milieu d’une famille de 7 personnes dont un oncle gravement atteint par une maladie cérébrale.

Son plus grand soutien, il le trouve dans la relation très affectueuse avec sa grand-mère qui ne doute jamais de son aptitude à réaliser son rêve.

 

 

SARITA K.

 

A 15 ans, elle vit dans une famille de 6 enfants, dont 3 scolarisés au sein de l’établissement d’Ajay Rimal. 

L’équilibre familial est précaire et sa plus grande alliée est sa sœur.

Elle aime les langues étrangères, parle et écrit bien l’anglais qu’elle aimerait enseigner.

Son plus grand souci est de subir un mariage auquel elle n’aurait pas consenti.

 

 

ANISH H.

 

Il a 13 ans et il est un des anciens de l’école où il étudie depuis bientôt 10 ans.

Sa passion, c’est le cricket et son joueur préféré Johnson.

Il veut mettre son sens du devoir au service des autres et aimerait devenir policier.

Son contexte familial est perturbé malgré la bonne entente entre ses parents et sa sœur par la maladie de sa maman dont il ignore les dangers à venir.


 

PRABIN P.

 

A 13 ans, c’est également l’ une des anciennes de l’école, scolarisée depuis 10 ans.

Debout chaque matin à 5 heures 30 pour ne pas rater le bus scolaire, la Superb Catalyst Academy est devenue sa seconde maison, elle voudrait y enseigner les sciences à l’âge adulte et son autre désir est sans doute celui de chaque enfant :

« I want happiness in my family ».

 

 

TARA R.

 

Elle a 13 ans et n’a intégré l’école que depuis 1 an d’où un retard conséquent par rapport aux adolescents de son âge.

Elle vit avec ses parents, fermiers, et ses grands-parents et seule l’école l’aide à établir une relation sociale avec la jeunesse de son âge.

Elle sait que son retard ne peut être rattrapé qu’en s’investissant pleinement à l’école à la condition de pouvoir y poursuivre sa scolarité, ce que sa famille ne peut lui assurer.

 

 

BHABINDRA T.

 

Il a 12 ans et n’est scolarisé que depuis un an.

Sa famille est composée de 9 personnes vivant pauvrement mais il a une grande admiration pour son papi de 72 ans qui, dit-il, prend soin de toute la famille.

Ce papi patriarche l’aide à faire ses devoirs : « I want him to be proud of me » déclare-il ..


 

ROSHAN T.

 

Il a 12 ans et est à l’école pour la première année de sa vie.

Il vit avec ses parents fermiers mais son bonheur est la lecture et la peinture dont il rêverait de faire son métier.

Lorsqu’on lui propose de dessiner son rêve, il fait une grande maison fleurie.